DIY : Retour sur ConfiPâques 2020

Tout d’abord j’espère que vous allez bien, ainsi que vos proches, je ne sais pas pour vous mais ce confinement me permet de laisser libre cours à une certaine créativité et de profiter d’un rythme encore plus slow (lent) qui me plaît bien.

Lors d’un énième tri j’ai retrouvé des décorations de Pâques que j’ai depuis que nous habitions en Allemagne au début des années 90’. Pour preuve voir en exclu mondiale une photo de ma fille et moi-même prise à Fribourg/Freiburg 🤗

En tout cas je ne sais pas pourquoi cela m’a inspiré et j’ai eu envie de faire une décoration pour ce week-end Pascal. Je précise que je n’accorde pas d’importance au côté religieux de cette fête car je ne suis pas croyante et que je n’aime pas que les fêtes diverses soient trop souvent prétexte à une surconsommation excessive.

En revanche j’aime bien le côté « ritualisation » des fêtes qui marquent une saisonnalité et donnent un repère dans le temps, chose dont nous avons particulièrement besoin en cette période de confinement !

Revenons donc à ce « ConfiPâques 2020 » pour lequel je me suis amusée à créer une scénographie 100% récup maison :

  • Un arbre de Pâques, fait avec les mêmes branches que j’avais utilisé à Noël
  • Un hôtel à insectes relooké en version printemps
  • Des coquilles d’œufs dans lesquelles j’ai fait pousser des graines d’herbe à chat et dessiné un personnage qui m’a fait penser à Wilson dans le film Seul au monde ! Vous ne trouvez pas ?

Quelques précisions sur les traditions de Pâques :

L’Alsace et la Moselle ont développé certaines traditions de Pâques que l’on ne trouve nulle part ailleurs en France, ceci étant dû à l’histoire et au régime particulier de ces régions.

Le Lapin de Pâques : ce ne sont pas les cloches qui portent les chocolats mais le lapin ou lièvre de Pâques, Osterhase de l’autre côté du Rhin.

On fabrique un arbre de Pâques avec des branches glanées dans la nature, cet arbre symbolise le renouveau de la nature, le cycle de la vie, la résurrection du Christ pour les croyants. On confectionne aussi également des nids qui seront installés dans le jardin ou la maison afin d’y recevoir les œufs et chocolats.


ON PASSE EN CUISINE !

Quitte à sortir le grand jeu, et parce que j’ai aussi conservé des moules spéciaux vintages, j’ai préparé deux gâteaux typiques qui se font dans l’Est de la France et en Allemagne, pour Pâques :

  • L’agneau Osterlammele ou Lammele dans le Bas-Rhin, Lamala dans le Haut-Rhin
  • Le lapin ou Osterhase

Suivant la tradition ces gâteaux, à la consistance proche de la génoise, se dégustent lors du petit déjeuner de Pâques. A noter : on peut les préparer la veille et les conserver dans une boite en métal ou style TUP 😉

🐑 Voici la recette en vidéo

DIY : Une étagère Art Déco

Voici une nouvelle réalisation dans le cadre du Upcycling* :  je me suis attaquée à cette étagère en pin achetée il y a plus de 20 ans pour la chambre des enfants. Elle trainait sur la terrasse en attendant une seconde jeunesse, pour cela j’ai utilisé le matériel suivant :

  • De la tapisserie
  • Colle à tapisserie
  • Peinture

Après avoir entièrement démonté et nettoyé chaque élément j’ai passé deux couches de peinture, un reste d’un pot utilisé pour le relooking de ma table Opium. Puis j’ai tapissé chaque étagère avec une tapisserie au motif art-déco noir et or de chez Castorama. Après séchage de la deuxième couche de peinture il ne reste plus qu’à remonter l’ensemble.

Et voilà une étagère toute neuve et le principe du upcycling appliqué : faire d’un meuble/objet désuet un élément qui sera remis en état et en usage !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

* UPCYCLING = RECYCLER PAR LE HAUT

DÉCO : Relooking Chaise Vintage

Voici mon dernier brico/déco : le relooking de cette chaise de famille que j’adore avec sa forme baroque ! Je n’ai pas changé la couleur d’origine du dossier et des pieds qui sont laqués en noir en très bon état.

Pour l’assise c’est la deuxième fois que je la change : à l’origine c’était un tissu à fleurs (voir diaporama), il y a quelques années je l’avais habillée d’un morceau de drap ancien au monogramme brodé par mon arrière grand-mère paternelle Victoria. Mais avec le temps le tissu, déjà fragilisé, c’est un peu abimé aussi je voulais le récupérer avant qu’il ne se détériore complétement.

Aussi j’ai profité du relooking minimaliste de notre chambre (que je vous montre bientôt) pour rendre une nouvelle jeunesse à cette chaise. Pour se faire j’ai utilisé un tissu que j’avais acheté l’an passé chez Mondial Tissu : un beau coton blanc au motif « végétal tropical ». Comme à chaque fois en couture penser à laver et repasser le tissu avant usage pour un rendu plus net mais aussi éviter les surprises de décoloration/rétrétrécissement éventuels.

Après avoir enlevé soigneusement « l’assise monogramme » j’ai utilisé la forme de celle ci comme patron pour découper dans le nouveau tissu. Puis j’ai fixé celui-ci sur l’assise d’origine avec des épingles à tête, quand tout était parfaitement positionné, j’ai fixé le tout avec une agrafeuse.

Enfin pour cacher les agrafes et pour une finition plus jolie j’ai collé la dentelle noire ancienne, récup de la mercerie de l’arrière grand-mère également, avec de la colle pour tissu qui ne laisse pas de trace en séchant.

Et voilà en quelques heures et à moindre coût voici une nouvelle chaise au style tropical ! Comment la trouvez-vous ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.